Isabelle Lutte, à la croisée du droit et de la médecine... - LegalWorld - Jura - Kluwer

Isabelle Lutte, à la croisée du droit et de la médecine...


A la fois, docteur en médecine et licenciée en droit, Isabelle Lutte évolue à la croisée de deux mondes qui la passionnent. Spécialisée en droit de la santé, elle collabore notamment à la «Revue de droit de la santé», à l’ouvrage «Responsabilités, traité théorique et pratique» et au «Mémento de l’art infirmier ».

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes?

A la fin des humanités, j’ai hésité entre le droit et la médecine. La seconde discipline l’emporta. J’ai commencé mes candidatures à Facultés universitaires Notre Dame de la Paix à Namur pour poursuivre ensuite les doctorats à Faculté de médecine de l’UCL. En chemin, je me suis laissée gagnée par un vieux démon puisque je me suis inscrite en première candidature de droit (horaire décalé) aux Facultés de Saint-Louis. In fine, j’ai obtenu le diplôme de docteur en médecine(UCL) en 1992, la spécialisation en neurologie (UCL) en 1997, le diplôme de licenciée en droit (UCL) en 1994 puis le DES en évaluation des atteintes à la santé (ULB) en 2006 et ma reconnaissance en tant que médecin spécialisée en médecine d’assurance et d’expertise médicale en 2009.

Alors que j’étais à la recherche d’un maître de stage, j’ai eu la chance d’assister à une conférence de Maître Jean-Luc Fagnart. A l’issue de celle-ci, je lui ai adressé mon curriculum vitae. Il m’a invité à rejoindre son équipe. Je me suis inscrite au barreau en 1997. Sous son influence, je me suis livrée à la rédaction de divers articles.

En 2006, j’ai entamé, sous la direction du Professeur Falez (ULB) et du Professeur Laureys (Ulg), une thèse de doctorat à la Faculté de médecine portant le titre provisoire de « La conscience et  ses fluctuations : évaluation et réparation du préjudice ».

Je participe aussi à l’enseignement du droit en expertise à la Faculté de Médecine (ULB).

Vous l’aurez compris, je suis passionnée par le droit de la santé au sens large. La rencontre de deux mondes est quelque peu captivante.

 

Quelles sont les publications de Kluwer auxquelles vous collaborez ou avez collaboré?

Les principaux ouvrages auxquels j’ai collaboré sont le «Mémento de l’art infirmier», «Responsabilité. Traité héorique et pratique», «Revue du droit de la santé».

 

Pouvez-vous raconter en quelques lignes ce qui vous a amené à écrire pour Kluwer?

Le hasard ou la chance d’être contactée par vous et l’influence certaine du Professeur Jean-Luc Fagnart.

 

Que représente pour vous l’acte d’écriture ?

Ecrire est certainement l’occasion de s’arrêter et de réfléchir à une question particulière, de faire des recherches (plus) approfondies, de fermer des portes pour en ouvrir d’autres. Ecrire est dès lors une source d’enrichissement personnel.

Ecrire, c’est aussi offrir un instant de partage, c’est lancer une invitation au lecteur à prendre connaissance d’idées, de réflexions nouvelles ou déjà connues mais autrement exprimées pour qu’ à son tour il se penche sur la question débattue et se façonne sa propre opinion et la partage…

 

A côte des lectures professionnelles, vous êtes plutôt journaux, magazines, bouquins… ?

Je suis plutôt livres que quotidien.

 

Quelles sont vos auteurs préférés ?

Je ne suis pas fixée sur des auteurs  préférés. Un auteur qui m’a impressionné est Italo Calvino. J’ai des livres préférés: «Pourquoi j’ai mangé mon père» de Roy Lewis ou «Le Vicomte pourfendu» d’Italo Calvino.

Les deux derniers livres que j’ai lus sont «La nuit dernière au XVème siècle» de Didier Van Cauwelaert et «Le sens de la famille» de A.-M. Holmes. Il s’agit de deux livres appartenant à des registres différents (passion vécue au Moyen-âge et néanmoins bien présente en 2008 d’une part, récit autobiographique d’une jeune femme apprenant son statut d’adoptée d’autre part).

 

Si un jour comptait 26 heures, pouvez-vous nous dire à quoi vous consacreriez les deux heures en plus ?

Avec qui ? Assurément avec ma famille et mes amis.

A quoi ? J’adore jouer avec mes enfants, me promener en famille et retrouver mes amis autour d’une bonne table !

 

Pour mener un ouvrage à bon port, préférez-vous la traversée en solitaire ou … équipage ?

Solitude et partage avec des équipiers se côtoient. Ils sont complémentaires. La lecture est assez logiquement solitaire. Les réflexions qui en sont extraites sont partagées, discutées, confrontées… soit lors de discussions, soit au fil de la pratique.

 

Vous voilà transposé dans la peau d’un personnage de fiction, vous seriez ?

Guy Montag dans «Fahrenheit 451» de Ray Bradbury.

 

Quel livre auriez-vous rêvé d’écrire et pourquoi?

« Pourquoi j’ai mangé mon père » de Roy Lewis. Cette histoire drôle invite le lecteur à découvrir Edouard, un homme préhistorique et sa famille. Edouard est un génie: il découvre le feu, impose à ses fils de choisir une épouse dans une autre tribu… Au fur et à mesure de la lecture, le lecteur qui pensait n’être qu’un spectateur de la vie d’Edouard et des siens finit par être acteur dans cette histoire tribale… Ce glissement en douceur d’un rôle à l’autre vous donne quelques frissons.

 

Quel pourrait être le mot de la fin de cette interview?

Bonne lecture !

 

Revue de droit de la santé 

Responsabilités, traité théorique et pratique 

Mémento de l’art infirmier 

 

 

 

 

 











SosAvocat

Découvrez nos revues juridiques

Droits d'enregistrement Werdefroy Au sommaire du dernier numéro de la Lettre d’info Droits d’enregistrement :

 

 

 

- Partages et cessions réalisés par acte visé à l’article 1287 C. jud. – Région flamande, par Nathalie Meert

 

- Droits d’enregistrement sur les donations à certaines personnes morales: le point interrégional, par Gilles de Foy et Marc Petit

 

- Commentaire succinct du décret du 11 avril 2014 en matière de droits d’enregistrement, d’hypothèque, de greffe et de procédure fiscale wallonne et modifiant le décret du 19 septembre 2013 portant des dispositions fiscales diverses, par Laurent Stas

 

- Nouvelle organisation des bureaux de l’enregistrement à partir du 1er avril 2014, par Marc Petit

 

Découvrez notre collection d'information Droits d'enregistrement.

 

Ces textes sont également accessibles via Jura.

Pour chaque métier, la sélection idéale de services en ligne